Oui à la refondation de notre famille politique

Avec Emmanuel Sallaberry, Maire de Talence, et Françoise Issartier, responsable du service emploi, pour le 3e Markethon talençais.
Avec Emmanuel Sallaberry, Maire de Talence, et Françoise Issartier, responsable du service emploi, pour le 3e Markethon talençais.

Nous vivons une période tout aussi passionnante que déroutante politiquement. L’émergence d’En Marche et l’élection d’Emmanuel Macron aura permis de dynamiter notre échiquier politique qui, il faut bien le reconnaître, en avait besoin. Dans ce moment de confusion, où la tectonique des partis joue à plein, il est indispensable de se rappeler d’où l’on vient pour savoir où l’on va. Depuis la rentrée, le rassemblement des centres fait débat. Notre famille politique, le Centre droit, a des valeurs assumées : libérale, humaniste, pro-européenne. À ce titre, je revendique aussi clairement notre proximité avec le gaullisme social, incarné par Alain Juppé aujourd’hui. Dans le paysage politique actuel, il est clair que cette tendance se retrouve dans le positionnement des Constructifs à l’Assemblée Nationale. Une opposition intelligente qui soutiendra les projets gouvernementaux quand ils iront dans le bon sens et qui s’opposera lorsqu’elle désapprouvera les orientations prises : une véritable opposition, moderne, qui correspond à l’évolution des pratiques et à l’attente des citoyens. Dans cette perspective, le ligne imposée par Laurent Wauquiez aux Républicains dessine un futur clivage au sein de la droite, avec des passerelles mais aussi des ruptures.

C’est pourquoi, nous avons la responsabilité de nous rassembler et de refonder cette force politique, clairement de droite, à la modération assumée et qui nous manque à présent. L’UDI est malheureusement affaiblie pour jouer ce rôle aujourd’hui après une année électorale très douloureuse. Nous devons nous remettre en question et pour ce faire, je participerai activement au Congrès des Centristes aux côtés d’Hervé Morin à la fin de l’année. La rénovation de notre parti est un enjeu majeur, en tant que président des Centristes et vice-président de l’UDI en Gironde, j’y emploierai toute mon énergie.
L’autre actualité de ce mois d’octobre est évidemment l’élection d’Emmanuel Sallaberry à tête de la municipalité talençaise où j’officie. Alain Cazabonne, Maire de Talence depuis 23 ans, est devenu sénateur et a cédé son siège. Je lui rends hommage ici après avoir été élu à ses côtés depuis 1989. En politique, la fidélité compte. En 2008, Alain m’avait sollicité pour relancer l’économie de notre commune. Je m’y suis employé avec vigueur et je continue d’oeuvrer au quotidien avec les outils que nous avons mis en place : pépinière, club d’entreprises, site commercial talençais, forum emploi etc. Cette délégation me passionne et c’est à présent auprès d’Emmanuel Sallaberry que je l’exercerai avec honneur. Je le ferai en confiance, avec détermination et toujours soucieux de favoriser l’innovation sur notre territoire. En cette période de changements locaux et nationaux, je fais mienne cette devise de Bergson : « il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action ».

Marc Labourdette