Sud Ouest 18/07/17. Le trident de l’insertion

IMG_0726
Marc Labourdette et Bertrand Cousin, président et directeur de Talence Pépinière, qui participe à l’insertion par l’emploi. ARCH. PA. D.

 

Dans le cadre de l’insertion professionnelle, la Ville confirme ses partenariats avec l’Adie (initiative économique), le Clap (langue française) et l’Irep (éducation permanente).

Partenariats, conventions, subventionnement, la municipalité soutient plusieurs structures dédiées à l’insertion par l’emploi. La dernière séance du conseil municipal l’a confirmé avec trois délibérations présentées par Marc Labourdette, adjoint délégué à l’économie, l’emploi et au développement intercommunal.
D’abord la convention avec l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) : « Depuis 2008, la Ville confie à l’Adie l’accueil et l’accompagnement à la création d’activités des publics talençais les plus en difficulté, explique M. Labourdette. En neuf ans, 368 porteurs de projets ont bénéficié de cet accompagnement ».
Un tiers de femmes
« En 2016, 52 personnes ont eu un premier contact avec l’Adie qui accueille principalement des moins de 35 ans, dont un tiers de femmes. L’association est implantée à Talence depuis le début d’année, dans le quartier de Thouars, l’autre moitié de l’équipe restant à Lormont ». Pour l’année 2017, la collaboration avec l’Adie se poursuit donc sous forme d’une convention principalement orientée vers la participation à la structure Talence Pépinière. La subvention ne pourra excéder 7 300 euros.
Par ailleurs, l’élu a confirmé la reconduction d’une subvention de fonctionnement de 1 500 euros, pour l’année 2017, à l’association Clap Sud-Ouest, pour la tenue à Talence d’une plate-forme d’évaluation et d’orientation linguistique.
Évaluation linguistique au Clap
« Depuis six ans, l’association Clap (Comité de liaison des acteurs de la promotion) évalue les compétences linguistiques tant à l’écrit qu’à l’oral et propose des parcours de formation. Depuis 2012, le nombre de personnes reçues a augmenté, car la plate-forme du Clap est désormais bien identifiée tant des acteurs de la formation et de l’insertion sociale et professionnelle que du public lui-même », précise l’adjoint au maire, qui ajoute : « En 2016, le Clap a assuré 41 permanences et accueilli 104 personnes dont 30 % issues du quartier prioritaire de Thouars. Le public est en majorité d’origine étrangère et en situation de recherche d’emploi. L’étape d’évaluation précède les orientations vers des formations, les propositions de proximité (ateliers des deux centres sociaux, dispositif compétences clés de l’Irep) sont utilisées ».
Langue française à l’Irep
Troisième délibération adoptée, celle visant à la participation de la Ville au dispositif des « compétences clés » de l’Irep (Institut de recherche et d’éducation permanente) pour 2017. « En 2016, le Conseil municipal approuvait une participation financière dans le cadre du dispositif. 261 stagiaires ont été accueillis, dont 83 Talençais ».
« Ce dispositif, qui donne la priorité aux demandeurs d’emploi (Pôle emploi et la Mission locale sont les premiers prescripteurs), permet de proposer des parcours de formation adaptés aux contraintes de la personne (santé, garde d’enfants…). Cette souplesse est aussi favorable à l’entrée des femmes dans ce dispositif (71 % des personnes accueillies en 2016) en individualisant chaque parcours de formation ».
Les seniors en nombre
M. Labourdette ajoute que « la tranche d’âge la plus représentée est celle des 26–44 ans. Cela correspond à des reconversions professionnelles, des reprises d’étude pour les plus jeunes ou encore une remise à niveau. La présence des ‘‘seniors’’ est de plus en plus prégnante. »
En 2016, le recours au dispositif a été essentiellement motivé par des besoins d’accès au FLE (Français langue étrangère), par de la remise à niveau des savoirs de base et pour l’utilisation de l’outil informatique.
Le protocole d’accord avec l’Irep est donc reconduit pour 2017, avec un financement de la Ville de 8 573 euros.